Laboratoire Francis PERRIN
URA CNRS-CEA 2453
This website is no more mainteined. See LIDYL or NIMBE
Archives
Prochains rendez-vous

Le rôle des intersections coniques dans le contrôle de la photostabilité et de la photoréactivité Séminaires SPAM LFP
vers calendrier
29/05/2008 à 14h30
LIDYL Bât 522, p 138 CEA-Saclay
 Heure inhabituelle
Martial BOGGIO-PASQUA - Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales, Fort de Palaiseau, 91761 PALAISEAU, France
Les intersections coniques (croisements de surfaces d'énergie potentielle) fournissent des voies très efficaces de désactivation non-radiative. Ainsi, leur caractérisation en terme de structure moléculaire, topologie, et accessibilité est primordiale pour la compréhension de mécanismes photochimiques ultra-rapides. Deux exemples serviront d'illustration:

1) explication des propriétés photochromiques du couple dihydroazulene / vinylheptafulvene,

2) présentation d'un processus de photostabilisation dans la paire de bases cytosine - guanine de l'ADN.

Les mécanismes de désactivation non-radiative (conversion interne) seront expliqués sur la base de la topologie des surfaces d'énergie potentielle, ainsi que sur des résultats de simulations en dynamique moléculaire non-adiabatique.