Laboratoire Francis PERRIN
URA CNRS-CEA 2453
This website is no more mainteined. See LIDYL or NIMBE
Former Years
Next appointments

Vers une Photothérapie Dynamique Ciblée de la Conception du Photosensibilisateur à une Etude Préclinique in vivo Séminaires SPAM LFP
to calendar
04/11/2010 à 11h00
LIDYL Bât 522, p 138 CEA-Saclay
Dr Philippe Maillard

Seminaire_maillard.pdf (114 Ko)

La Photothérapie Dynamique (PDT) est une nouvelle approche du traitement du cancer basée sur l’action combinée d’une molécule photoactive ou photosensibilisateur (Ps), de lumière et d’oxygène. Ces PS généralement des macrocycles tétrapyrroliques, non toxiques en l’absence de lumière, produisent, après irradiation lumineuse, des espèces réactives de l'oxygène conduisant à la destruction des tissus contenant le Ps. Parmi les Ps tétrapyrroliques, seuls le Photofrin® et le Foscan® sont actuellement autorisés en cancérologie humaine. Bien que leur efficacité à traiter de nombreux cancers soit indéniable, ils présentent de nombreux inconvénients dont une faible solubilité dans le milieu physiologique et une faible sélectivité vis-à-vis des cellules tumorales. Pour palier ces problèmes, nous avons développé stratégie de vectorisation active des Ps vers les cellules tumorales afin d’optimiser leur efficacité. Celle-ci est basée sur le fait que les membranes cellulaires contiennent diverses protéines, parmi lesquelles des lectines, récepteurs spécifiques de résidus glycosidiques surexprimés par certaines lignées tumorales.


Au cours de cet exposé, nous détaillerons la stratégie développée à l'Institut Curie. Trois générations de PS glycoconjugués monophotoniques et une excitables par deux photons, possédant des propriétés photobiologiques optimisées seront présentées. Leurs interactions avec des récepteurs membranaires de type lectine présents dans une lignée cellulaire tumorale humaine ou incorporés dans des modèles de membrane artificielle seront discutées.


Enfin, une étude préclinique d'un traitement non-mutagène du rétinoblastome, tumeur oculaire rare du jeune enfant, à l'aide d'un PS glycoconjugué, sera développée. Nous montrerons comment nous avons pu suivre l'évolution de la tumeur après traitement PDT par Imagerie de Résonance Magnétique du sodium 23 (IRM Na23), technique d'imagerie non invasive sans agent de contraste exogène.


 


Références récentes :


- Photodynamic efficiency of diethylene glycol-linked  glycoconjugated porphyrins in human retinoblastoma cells. I. Laville, et al. J. Med. Chem. 49, 2558, 2006.


- New strategy for targeting of photosensitizers. Synthesis of glycodendrimeric phenylporphyrins, incorporation into a liposome membrane and interaction with a specific lectin. S. Ballut, et al. Chem. Commun. 224, 2009.


- Sodium MRI longitudinal follow up of photodynamic therapy in a xenograft model of human retinoblastoma evidences the importance of simultaneously targeting cancer cells and vasculature. M. Lupu, et al. Photodiagn. Photodynamic Ther. 6, 214, 2009.


- Vers un nouveau traitement du rétinoblastome? Towards a new treatment of retinoblastoma? Ph. Maillard, et al. Annales Pharmaceutiques Françaises 68, 195, 2010.


- Evaluation of the specific interactions between glycodendrimeric porphyrins, free or incorporated into liposomes, and concanavaline A by fluorescence spectroscopy, surface pressure, and QCM-D measurements. A. Makky, et al. Langmuir 26, 12761, 2010.


-In vivo efficacy of photodynamic therapy in three new xenograft models of human retinoblastoma. I. Aerts, et al. Photodiagn. Photodynamic Ther. sous presse.


Carbohydrate-porphyrin conjugates with two photon absorption properties as potential photosensitizing agents for photodynamic therapy. S. Achelle, et al. Eur. J. Org. Chem. sous presse.


- Silica nanoparticles with organized porosity for photodynamic therapy. O. Hocine, et al. Int. J. Pharmaceutics sous presse.